Jean Noël

Notre savoir-faire

Des techniques ancestrales

Comme charpentier-menuisier reconnu, Jean Noël a été appelé à restaurer bon nombre de demeures anciennes québécoises. Une passion pour le bois l’habite, il apprécie ce qui est fabriqué manuellement, simplement, et ne cesse d’être impressionné par la beauté et la solidité des structures et objets de bois, durables, créés avec peu de moyens et beaucoup d’ingéniosité.

Le bois est un matériau noble et accessible, aux multiples usages et possibilités infinies. Il est inspirant par l’histoire qu’il porte déjà en lui.

Ayant appris auprès des meilleurs artisans de la région, Jean Noël a un parcours autodidacte qui s’appuie sur les ouvrages de Michel Lessard.

Assemblage 
tenon/mortaise

Vieillissement du bois

En plusieurs étapes, on peut donner une patine qui reproduit fidèlement l’aspect des meubles anciens. Sans utiliser le sang de bœuf d’autrefois ou le jus de betterave, il existe aujourd’hui des produits écologiques ainsi que des méthodes (huile de coude entre autres!) qui donnent un fini antique et authentique aux créations.

Tenons Mortaises

L'assemblage à tenons et mortaises chevillés est une technique ancienne utilisée par les ébénistes et charpentiers parmi les plus résistantes. Sans clou ni vis ou colle, ce type d'assemblage résiste à l'épreuve du temps grâce à l'imbrication parfaite des pièces de bois.

Queue d'aronde

La queue d'aronde est un assemblage de menuiserie permettant d'emboîter deux surfaces perpendiculaires. Cette découpure à tenon et mortaise dans laquelle le tenon trapézoïdal va en s'élargissant rappelle la queue d'hirondelle qui lui donne son nom. Cet assemblage offre l'aspect de deux trapèzes joints par leur petit côté (Le collet est plus étroit que l'about). Cette sorte de tenon à queue est faite à une pièce de bois pour entrer dans une entaille de même forme.